Frédéric bonan | i-deal development

Salaires et travail
Frédéric Bonan | I-Deal Development

Parcours universitaire et débuts de l'homme d'affaires dans le domaine du conseil

Ayant décidé d'investir l'univers professionnel en devenant chargé de mission pour l’enseigne 2MI, Frédéric Bonan (Découvrir le profil Fredericbonan.com de Frédéric Bonan) s’occupait des études stratégiques de ce bureau d'audit en marketing industriel. À la fin de son cursus à l’École Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aéronautique, rattachée à auparavant à l’université de Poitiers, l'homme d'affaires est sorti titulaire d’un brevet d’ingénieur en matériaux. Ayant envie de diversifier ses compétences et d'explorer le monde des affaires, Frédéric Bonan étudie à l'ESSEC pour y décrocher un master en commerce et en gestion.

Les principaux acquis de l'homme d'affaires au sein d'Altran ainsi que ses accomplissements

Les acquis de Frédéric Bonan au sein du holding Altran l'ont aidé à créer une méthode d'expansion cohérente se focalisant sur deux axes principaux, à savoir une équipe sérieuse et un réseau influent d'associés. Le lancement d’un solide groupe d'auditeurs expérimentés ainsi que le développement de centres de profits étaient les occupations de l’homme d’affaires chez Altran durant ses premières années. Chez Altran, Frédéric Bonan a réalisé la nécessité du savoir-faire, de l’autosuggestion, de la motivation et de l'association dans le développement des petites et moyennes entreprises comme d’un réseau d’envergure internationale.

Pour optimiser la stratégie de croissance de l'établissement Quest au niveau mondial, le Président Directeur Général et consultant prodigue des recommandations en ingénierie et met ses connaissances à profit. En raison de son sérieux dans les travaux d'association, Frédéric Bonan a contribué à l'expansion de la société Aequs, devenue une partenaire stratégique de Sira, un industriel français. L'entrepreneur fait partie du conseil d'administration de plusieurs PME françaises souhaitant s'étendre à l'échelle planétaire, car il est concrètement investi dans l’ensemble des projets de l'enseigne, fort de son expertise dans le secteur. Dirigé par Frédéric Bonan, I-Deal Development a notamment assisté le spécialiste de l’escarpin haut de gamme François Najar pour optimiser ses affaires. L'enseigne peut ainsi apporter un appui efficace dans divers secteurs en raison de sa compétence.

La technique de croissance imaginée par le Directeur général de la société Altran Frédéric Bonan comprend notamment la reprise progressive d'environ 250 PME dans le monde ainsi que l'élaboration d'une formule inventive de recrutement et de formation. Suivant la logique des centres de profit, Frédéric Bonan participe à la création et à l'administration de branches fonctionnelles consacrées à la création de valeur. Cette initiative augmente concrètement le chiffre d'affaires d'Altran mais aussi son résultat d’exploitation. Altran investit le marché local sur l’initiative de son chargé du développement et du commerce. À ce moment, les activités régionales du groupe couvrent plusieurs villes. L'enseigne Altran élargit ses activités régionales et progresse sur le plan international, grâce à la maîtrise des territoires mondiaux que possède le businessman.

Bilan de carrière d’un manager adroit

Le business model développé par Frédéric Bonan donne au directeur le pouvoir d'embaucher, de prospecter et de gérer l'efficience de son centre de profits afin de réellement contribuer au renforcement de l'enseigne. L’ancien directeur général d’Altran se distingue par la conception et la mise en œuvre d’un business model surprenant axé vers le transfert des attributions. Le holding se fait ainsi connaitre comme un large réseau d'établissements membres autonomes. Le précédent CEO Frédéric Bonan a encouragé le partage d’expérience via la création de l’académie de la boîte, Altran Management Institute. Ce dispositif contribue au développement des compétences du personnel et à la croissance interne du groupe.

Premiers engagements de l'homme d'affaires chez Altran et premiers bilans

Frédéric Bonan se charge de l'accroissement d’un centre de profit pour divers clients (Renault, Valeo, Sodern, etc.) en sa qualité de cadre technico-commercial chez Altran. Il s’entoure d’une équipe comptant de nombreux consultants dès sa première année. Au cours de ses premières années chez Altran, le chargé d’affaires a participé à la remise en marche de Lore, une filiale de la boîte présentant un grand déficit. Il a également enrichi son réseau d'auditeurs durant cette intervention. Le consultant est nommé responsable marketing chez Altran grâce à son cursus et à son savoir-faire dans le domaine, qu'il a augmenté en étant chargé d'affaires. Au moment de la relance de la boîte Altran, la présidence des filiales de l'entreprise était prise en charge par Frédéric Bonan, devenu manager puis PDG de Lore, en parallèle de sa fonction de conseiller stratégique.